skip to Main Content

Le groupe Impact et le secteur de l’immobilier d’entreprise face à la crise du Covid-19

Le Groupe Impact Et Le Secteur De L’immobilier D’entreprise Face à La Crise Du Covid-19

Voilà maintenant deux semaines environ que les mesures prises par le Gouvernement pour lutter contre la propagation du COVID-19 ont obligé des milliers d’entreprises à adapter leur fonctionnement et placer leurs collaborateurs en télétravail. C’est évidemment le cas pour les équipes du Groupe Impact, qui ont bien compris que rester chez soi est le meilleur moyen de sauver des vies. Bien-sûr, la santé de nos collaborateurs, nos clients et nos partenaires est notre priorité.

Ainsi, toutes nos lignes de métiers se sont organisées pour continuer à vous conseiller et vous accompagner.

Du côté de la commercialisation, nos consultants en immobilier d’entreprises sont joignables par mail et par téléphone, afin de continuer à vous proposer des biens en accord avec votre activité et préparer votre implantation, votre déménagement, ou vous aider à trouver un locataire ou un acheteur.

Du côté de la gestion locative, notre équipe reste active en télétravail puisque le quittancement n’attend pas et que le service maximal pour nos clients se doit d’être assuré. Et puis il faut accompagner les entreprises locataires qui rencontrent des difficultés financières en raison de la crise, et mettre en place le dispositif de report des loyers, ce dont se chargent en ce moment nos gestionnaires.

Cette crise, que nous traversons tous ensemble, a une ampleur internationale et impacte tous les secteurs professionnels. Alors, à quoi faut-il s’attendre concernant l’immobilier d’entreprise ?

De nombreux scénarios sont possibles et à vrai dire, difficile d’anticiper toutes les conséquences de cette crise sanitaire. Les promoteurs sont en difficultés, les chantiers souvent en pause, les commerçants en danger, les transactions en suspens faute de prêts bancaires et de notaires pour les signatures…

Néanmoins, des élans de solidarité sont constatés un peu partout dans le monde. Nous voyons de nombreux textes législatifs apparaître en réponse à la situation de crise financière, les banques prennent des mesures exceptionnelles pour décaler les échéances, les bailleurs privés et institutionnels sont particulièrement bienveillants et accompagnants, on voit des municipalités renoncer à encaisser les loyers des commerces et établissements publics, tout comme de grandes foncières. Les syndicats et les fédérations se mobilisent, notamment celles des commerçants…

A notre échelle, nous avons constaté que les demandes enregistrées pour des recherches de locaux étaient restées stables depuis le début du confinement. Avec plutôt des profils de « porteurs de projets », qui profitent de ce temps disponible pour avancer leurs démarches, sauf que l’avancement est limité, étant donné que les visites de locaux sont impossibles.

Et puis il y a tous les dossiers en cours : les baux qui ne se signent pas, les travaux d’entrée dans les locaux qui ne se font pas, les ventes reportées, les dossiers qui ne sont pas instruits par les services de l’urbanisme, les délais qui s’allongent sans visibilité sur la fin… Toute notre équipe est mobilisée pour faire le lien entre acquéreurs, vendeurs, bailleurs, preneurs, et tous les interlocuteurs. A la direction, nous sommes en contact permanent avec notre franchiseur, CBRE, qui fédère et donne les directives au national.

A ce stade, il est compliqué de savoir les conséquences qu’aura cette crise à long terme, mais il est formidable de voir comment chacun s’est mis en « mode survie économique » à son niveau. Pour l’instant le mieux à faire est de rester solidaires, unis, chez soi et de continuer à travailler à distance, nous ferons le bilan plus tard !

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top